Sytra

Transition of food systems
logo-Sytra

Publication

20 octobre 2022

Quelle autonomie du système agro-alimentaire et de ses acteurs ?

En 2020, l'IEW et SYTRA ont saisi l'occasion de l'université annuelle de l'IEW pour "Déconstruire les mythes de l'agriculture". Quatre chapitres questionnent l'autonomie du système et de ses acteurs sur base des échanges menés entre agriculteurs, académiques et citoyens.

Présentation

Lire la présentation complète

Présentation complète

L’édition 2020 de Terre Mécanique l’Université Annuelle (UA) d’IEW a voulu s’attaquer aux mythes de l’agriculture wallonne. Cette édition a donné la parole à des agriculteurs, des citoyens, des académiques et des participants de tout horizon, via des interviews, des  micro-trottoir, et un débat en direct. Les 4 mythes et questions associées étaient: 

L’agriculture en Wallonie sert-elle à nourrir les Wallons ? Les agriculteurs chez nous vivent-ils de la vente de leur production ? L’agriculture « conventionnelle »peut-elle relever les défis du climat et de la biodiversité ? Quel avenir pour l’agriculture familiale en Europe ?

 La prise de recul et la remise en perspective du matériel, des débats et des échanges qui ont eu lieu durant la période de crise sanitaire, nous ont amené à dégager quatre enjeux qui s’articule autour d’une notion centrale et possible autre mythe : l’autonomie.

  1. L’Autonomie alimentaire du système wallon dans un système global,
  2. L’Autonomie des modèles pour faire face à la crise climatique,
  3. L’autonomie financière de l’exploitation agricole,
  4. L’Autonomie de l’agriculteur et sa liberté d’action.

Ces quatre axes structurent le compte-rendu amélioré de l’UA dans un dossier co-rédigé en 2021 par IEW et Sytra. Ils convergent vers la notion d’autonomie des systèmes alimentaires dont l’écho résonne d’autant plus fort aujourd’hui dans un contexte de crise et de guerre aux multiples impacts (e.a. énergie et alimentation). Morceau choisi :

« On trouve en Wallonie une agriculture extrêmement diversifiée. Il n’y a pas un modèle unique mais plutôt un continuum de modèles et d’initiatives diverses explorant des modes de productions, des circuits de transformation et de commercialisation pour répondre aux demandes diversifiées du marché et des consommateurs. Cependant cette diversité doit se conformer à un système d’oligopôles où la diversité des modes de production est gardée peu visible. Il faut dès lors veiller à une remise en question du système alimentaire, une réflexion sur le partage des risques et de prises de responsabilité entre les acteurs de la chaine et notamment au niveau des consommateurs et des politiques pour encadrer l’aval des chaînes. »

Un programme toujours bien d’actualité à découvrir ou redécouvrir à l’heure où des millions sont investis dans la « relocalisation » en Wallonie et où le gouvernement wallon transmet son Plan Stratégique PAC pour la période 2023-2027…

 

 

 

 

Mots-clés